Les contes de fées : l’heure de l’émancipation a sonné!

comicstrips2.jpgtexte

Une nouvelle rubrique s’ouvre dans la catégorie « Illustration » et vu que de toute façon le sujet a été spoilé par le titre de l’article, je ne vais pas conserver un suspense tué dans l’oeuf ! Intéressons nous donc plutôt au pourquoi du comment !

Alors si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous devez probablement être au jus : je vais exposer une fois de plus le week-end du 8 et du 9 mars prochain ! Et tout comme l’événement précédent, un thème a été imposé afin de remplir le rôle du fil rouge qui permettra de faire le lien entre les différents travaux proposés par les artistes présents.

Et le thème de cette fois ci est : la journée de la femme !

Si la plupart de mes collègues de la gente féminine semblait ravie de savoir que j’allais devoir m’engager sur ce terrain glissant qu’est la position de la femme, mes amis possesseurs de chromosomes XY m’ont plutôt regardé avec un air conciliant avant de me dire «  Eh beh bon courage !  ». Et c’est là que je constate à quel point je peux manquer de féminité par moment, ma réaction lorsque j’ai appris pour le thème était bien plus proche du second cas que du premier !

Que les choses soit bien claires, je suis quelqu’un qui prône l’égalité entre les deux sexes… c’est pour cela que l’idée de traiter uniquement l’un des deux me dérangeait un peu sur le coup ( et je vous vois venir bande de chenapan… Oui les représentantes des péchés capitaux sont toutes des demoiselles, mais ça c’était par caprice… je préfère de loin dessiner les filles que les hommes ! )… Du coup j’ai dû faire fonctionner ma matière grise pour trouver un moyen de traiter le sujet de la condition féminine avec légèreté sans pour autant tomber dans la facilité…
J’ai donc réfléchis à ce que j’avais envie de dessiner plutôt qu’à ce que j’avais envie de montrer… on connaît plus pro comme démarche je vous l’accorde, mais rien de tel pour contourner tout risque de blocage !

J’ai alors réfléchi au type de femme que j’avais envie de présenter… Et surtout: quel type de femme j’aimais voir dans des œuvres ? Dans les films ? Les séries ? Les mangas ? Pourquoi Buffy contre les vampires conserve sa place en tête de mes séries préférées depuis tout ce temps ? Pourquoi j’admire profondément le lieutenant Riza Hawkeye dans Fullmetal Alchemist ? Pourquoi les héroïnes des studios Ghibli ont tendance à bien plus me toucher que celles d’autres studios d’animation ? Pourquoi dans Game of Thrones Arya Stark est mon personnage féminin préféré ? Pourquoi Mulan est juste à mes yeux la meilleure des « princesses » Disney ?

C’est tout simple, je vous le donne en un mot comme en mille : BADASS !

… Bon, je vais peut-être un peu plus étoffer mon propos…
En gros, j’aime les personnages féminins indépendants, actifs, entreprenant, avec des convictions… j’aime les voir prendre leur destin en main, j’aime les voir s’opposer au fait qu’on veuille leur dicter leur conduite, j’aime les voir refuser de se laisser étouffer par leur milieu social, familial ou parfois marital… Bref, j’aime les caractères de battantes ( ce qui fonctionne également pour les persos masculins, mais ce n’est pas le thème, désolée messieurs ! ).

J’ai donc décidé de mettre mon goût prononcé pour ce type d’héroïne en parallèle avec un genre littéraire où la place de la femme est pas souvent des plus active dans le déroulement scénaristique…
Et on y arrive, je parle évidemment des CONTES DE FEES !

Et autant vous dire que pour l’occasion, je me suis équipée en conséquences !

doc conte de fée.pfitexte

A l’instar de la rubrique sur les péchés capitaux, il y aura un article pour chaque illustration. Dans le cadre de ce sujet, l’article se déroulera en 3 parties :

-Synopsis rapide du conte traité.
-Un avis totalement subjectif sur le dit conte accompagné d’une rapide analyse.
-Explication de l’illustration par rapport au conte ainsi que sur le sujet de la position de la femme dans ces derniers.
Avec évidemment la dite illustration en tête d’article, et avec quelques strips rigolos pour égayer le tout !

Je veux juste éclaircir certains points car ça va rester un sujet parfois délicat à traiter :

D’abord, il faut savoir que dans le cadre de ma démarche, je vais devoir décontextualiser les contes, les étudiant ainsi avec le regard d’une jeune fille du 21ème siècle. Si aujourd’hui les moralités de Cendrillon ou de Peau d’Âne sont discutables, elles étaient tout à fait défendables à l’époque et j’en ai conscience.

Ensuite, il faut savoir que je ne réaliserai pas cette exercice avec une optique « girl power » poussée à l’extrême. Si vous vous attendez à voir les rôles de la Belle au bois dormant et de son prince inversés, vous risquez d’être profondément déçus. Il est hors de question que je renverse la tendance en mettant la femme au dessus de l’homme, je ne vois pas en quoi glorifier la féminité au dépend de la virilité est une avancée sur le plan humain. Ma manière de travailler sera tout autre, mais je vous laisserais la découvrir prochainement !

Et dernier point, les contes de fée reste un sujet très vaste, et je ne pourrai traiter qu’une infime partie dans chacun de mes articles, donc certains connaisseurs risquent d’être frustrés que je passe à côté de certains aspects. Cependant si je m’étale de trop ce n’est pas un pavé que vous allez avoir, mais l’édifice entier !

Et en parlant de pavé, il est tant d’achever le mien en concluant sur nos nouveaux looks à Berlioz et moi, spécialement réalisés pour cette rubrique !
Et oui on est professionnels ou on ne l’est pas, qui dit présentation de folklore, dit costume folklorique !

Kriza et Berlioz
Berlioz ne semble pas apprécier son bonnet de lutin D=
Publicités

3 réflexions sur “Les contes de fées : l’heure de l’émancipation a sonné!

  1. Tu t’attaques à un sujet costaud ! La condition des femmes dans certains « contes de fées » c’est pas joli joli, surtout si on s’en tient à l’histoire d’origine XD XD …. …. J’ai été choquée le jour où on m’a dit que dans la vraie histoire de la Belle au bois dormant, la princesse était violée et tombait enceinte dans son sommeil… J’ai pas vérifié l’info mais ça m’a dégoûtée des contes ._. .
    En tout cas ça va être intéressant !

    J'aime

    1. Je vais quand même traiter ça de manière à ne rien dessiner de « trash » et à tout faire dans la subtilité, je veux que mes illustrations restent accessibles à tous x) Quant à la Belle au bois dormant, c’est amusant car tu n’es pas la première à me parler de cette version, pourtant j’ai lu les version de Grimm et de Perrault et il n’est nullement question de viol ( j’ai même étudié la version de Perrault en cour de littérature au lycée )… Ensuite je n’ai pas encore poussé mes recherches sur celui-ci car il n’est pas encore dans mon viseur =0

      J'aime

      1. Ok, bah si ça se trouve l’histoire du viol c’est un truc qui a été inventé pour faire le buzz sur internet, ça serait bien que ce soit que ça, moi je préfère la version soft de l’histoire !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s