Création d’un univers : Être le fondateur de son Empire

Avouez, ça vous est déjà arrivé d’avoir un pote du genre un peu trop créatif qui essaie de vous expliquer son projet de roman/manga/série mais qui au final a seulement réussi à vous paumer alors qu’il n’était même pas au commencement de l’introduction de son exposé. Cependant, malgré toute la bonne volonté et toute la motivation qui peut se trouver derrière l’élaboration d’un projet, si celui ci est aussi évident à comprendre qu’une notice Ikéa, c’est qu’il y a un défaut de fabrication quelque part !

créa monde 2.jpgtexte

Alors pour éviter ce type de situation, soyons clair dès maintenant : FIXEZ ce dont vous voulez parler ! Votre univers est la toute première pierre posée au nom de l’édifice de votre projet, et s’il n’est pas solide vous pouvez être sûr que vous n’irez nulle part. Pour commencer un point très simple : de quoi avez vous envie de parler ? De samouraï ? De chevalerie ? De licorne ? De cactus mutants ? D’invasion de dindon zombie ? Le tout est de commencer par définir ça : quel sera le noyau ? Et pour cela, voici trois possibilités de base pour votre future pierre angulaire :

Possibilité 1 : Notre monde + [ élément de votre choix ]

Il s’agit de prendre notre monde et d’y ajouter l’élément qui fera que cet univers diffère du notre. Exemple :

schéma 1

Monde + Magie = Harry Potter

Nous avons le cas de l’addition entre notre monde contemporain et la pratique de la magie. A partir de cela de nombreux paramètres doivent être pris en compte : les lois, la politique, le rapport entre sorciers et non sorciers (Moldus pour les connaisseurs), les études…tout est calculé afin que le simple ajout de cet élément aboutisse à la création d’un univers complet, cohérent et pertinent dans les sujets qu’il traitent.

Possibilité 2 : Notre monde – [ élément de votre choix ]

Même procédé que pour la possibilité 1, sauf que l’on soustrait au lieu d’ajouter. Exemple :

schéma 2

Monde – Abondance d’eau = Hokuto no Ken

Hokuto no Ken (ou Ken le survivant pour nous autres bouffeurs de grenouille) se déroule dans un monde post apocalyptique auquel on enlève l’omniprésence des grandes surfaces d’eau, faisant de cette dernière une denrée rare. Le fait de rendre ardu l’accès à un élément vital installe tout de suite une ambiance de mal être, et on sait immédiatement que l’on a affaire à un univers où la survie prend une dimension importante. Soit dit en passant, je vous déconseille fortement de faire votre premier monde en enlevant un élément naturel. Par exemple enlever l’intégralité des océans, tout les insectes, tout les arbres etc… Mère nature est bien faite, j’peux vous assurer que vous allez en baver pour trouver un moyen de faire fonctionner le système malgré tout !

Possibilité 3 : Notre monde + ( [ élément de votre choix ] <=> [ élément de votre choix ] ) il s’agit d’une sorte de fusion entre les deux schémas précédents. On prend une base, on y enlève un élément, et on remplace le dit élément par un autre… ce qui peut donner… Exemple :

schéma 3

Monde + ( Chimie et sciences physiques <=> Alchimie ) = Fullmetal Alchemist

L’excellent manga de Hiromu Arakawa possède lui aussi son schéma ! On y voit un monde que l’on peut penser imaginé de l’occident du début du 20ème siècle. Si la médecine et la mécanique sont bien présentes, les sciences de la physique et de la chimie ont quant à elle totalement disparue au profit de l’alchimie. L’alchimie est au cœur de tout : on la voit dans l’armée, dans les hautes sphères de l’Etat, chez le bas peuple, le principe même de l’échange équivalent est absolument omniprésent. Ce simple schéma nous permet donc d’obtenir : Amestris.

Maintenant que vous avez choisi votre schéma, à vous de régler vos paramètres. De quelle époque allez vous vous inspirer ? Quel est le régime politique ? Quelle est la monnaie ? Comment fonctionne le commerce ? Comment les richesses sont elles réparties ? Quel est le rôle de l’armée ? Où en est l’avancée technologique ? Y a-t-il une religion dominante ? Comment ça se passe au niveau de l’éducation ? A partir de quel âge devient-on majeur ? Le calendrier est-il le même que le notre ? Toutes, oui j’insiste, TOUTES ces questions doivent avoir des réponses ! Dites vous qu’à partir du moment où vous êtes incapable de répondre à une interrogation sur votre projet, c’est que quelque chose n’est pas fixée, et vous devez connaître votre projet aussi bien que le placard où vous rangez vos paquets de céréales.

Une fois que vous êtes sûr de vos fondations, affinez votre création, créez lui un historique, des personnalités importantes, faites vivre votre projet, il sera le théâtre de vos intrigues alors soignez le !

Une fois tout cela mis au point, vous pouvez vous mettre à réfléchir sur les thématiques que peuvent soulever cet univers, et grâce à cela, vous pouvez déjà voir naître le début de votre futur fil rouge !

Oh et pour clore cet article, un autre point important. DOCUMENTEZ VOUS ! Vous allez sûrement être amenez à parler de sujets avec lequels vous n’êtes pas familier, ne vous lancez surtout pas à l’aveuglette ! Internet, livres, documentaires, films historiques, tout est bon pour enrichir vos recherches ! En revanche pour les recherches sur Internet, faites vraiment très attention aux formules tapées dans le moteur de recherche, vous pouvez avoir de très, très, TRES mauvaises surprises… je parle d’expérience.

beurk...
Genre… ce genre de situation…

Sur ce, bonne chance à tout les courageux qui tentent l’expérience de se créer un monde! C’est un boulot colossal, mais une fois qu’on en arrive à bout, le moment où l’on se sent le fondateur de son propre empire valait bien toutes ces heures de dur labeur!

Publicités

Cosplay : Mais quel est donc ce Pokémon?

artcosplay1.jpgtexte

Il existe quatre disciplines qui me me tiennent pas mal à coeur. A savoir : le dessin, l’écriture, le théâtre (plus généralement : l’incarnation de personnage, que cela soit physiquement, ou par le biais de l’écriture justement par exemple, ce que l’on appelle le RolePlay) et également la couture. Si l’exécution de mes planches de manga me permet de faire fusionner les deux premières citées, une tout autre activité permet de faire se rencontrer les deux restantes… bon je pense que le titre de l’article, vous a déjà pas mal spoilé le sujet… on va parler de COSPLAY!

Alors le cosplay… KES’KEU CÉ?

Alors le cosplay est une pratique qui est originaire des Etats-Unis et qui a été fortement popularisée par la culture pop japonaise ( comprenez par là manga, jeux vidéos, animation nippone etc etc ). Il s’agit d’incarner des personnages de fiction en se parant de la tenue du dit perso (d’où le préfixe « cos » pour « costume ») et de totalement s’imprégner du dit personnage en cherchant à imiter au mieux son attitude, ses mimiques, ses expressions faciales, etc etc ( d’où le suffixe « play » pour… ben « play »… voilà).

Je ne vais pas m’étendre davantage sur la définition même, celle-ci faisant pas mal débat au sein même de la communauté des cosplayeurs… faut-il obligatoirement faire le costume soit même pour être considéré comme cosplayeurs? Faut il être obligatoirement bon comédien pour être cosplayeurs?

Bref, on y reviendra!

Pour pouvoir convenablement vous parler de ce sujet qui me tient à coeur, il m’en faudra une myriade d’article (et ça permettra de mettre un peu de variété sur ce blog)! Eh bien parlons en donc des articles! Ceux ci auront deux buts :

Premièrement : vous faire part de mon expérience en tant que cosplayeuse, d’anecdote sympa ou non, parfois funs, parfois très cocasses, parfois vraiment désagréables (mais qui force à sourire quand on prend un peu de recule) et surtout… t’éclairer sur son monde obscure, toi, OUI TOI petit être pour qui le terme même de « cosplay » était jusqu’à jour de ta découverte de cet article totalement absent de ton vocabulaire.

Deuxièmement : Vous faire part de mon expérience de cosplayeuse visuellement parlant! Car oui, j’accompagnerai les articles, en plus des petits strips habituels, de photo des créations que j’ai réalisé au cour de mes 4 années de pratique !

Bref et pour conclure… l’interlocuteur du début de l’article me demandait avec tact et finesse le but exact du « keusplaï »… et bien pour répondre le plus brièvement et efficacement possible, le cosplay ça sert à…

cosplay 1

Voilà.

Oh et pour les plus curieux, pour voir mes cosplays, ça se passe ici : https://www.facebook.com/KrizaLiedCosplay?fref=ts