Nouveau look pour une nouvelle vie?

Hello tout le monde!

En août dernier, j’avais organisé un concours de chara design afin de pouvoir définir l’allure qu’aurait la future bannière de mes différents repères sur le net (entendez par là: le blog, le Twitter, la page Facebook!).

Pour ceux qui n’aurait pas suivie l’affaire de près, le thème était « Relooker Kriza, Berlioz et Leeloo avec un look façon RPG japonais« .

C’est donc The Crocky qui su s’assurer la victoire en me présentant ce dessin, qui est, vous l’admettrez (et vous avez intérêt à l’admettre) d’un goût exquis, pour pas dire qu’il déchire sa race.

simiak

Trois mois plus tard (car oui, un certain projet que je ne nommerai pas su se montrer assez possessif avec moi, le petit sacripant…) je vous présente, et cela non sans une petite once de fierté, la fameuse bannière!

baniere-jrpg

La couleur n’a jamais été mon fort, mais grâce à mon pouvoir d’invocation des super Keupins (Coucou Angel et Dunky) je suis plutôt satisfaite du résultat!

Je vous laisse à présent avec les liens pour faire un voyage express en directions des pages FB et Twitter du vainqueur, et vous donne rendez-vous prochainement pour une autre article, où je vous parlerai de ma participation à un petit concours rigolo. Et croyez moi, va y avoir de la matière pour « loler »!

The Crocky:

Page Facebook: https://www.facebook.com/TheCrockys

Twitter: https://twitter.com/TheCrockys

Publicités

Never Surrender chapitre 3: Heroes will rise

« Non mais genre, ton blog il a pas fermé? Genre tu passes pas 24h/24 sur ton manga maintenant? Il sort quand le chapitre 4? »

Eh oui, alors que le lectorat est dans l’attente de nouvelle à propos de nouveauté pour Never Surrender, c’est non pas sans fierté que je vous rédige cet article sur le… chapitre 3.

Eh oui, déjà un mois que le bébé est sortie de son cocon tout doux, et tu pensais qu’on allait pas en parler ? Qu’on allait directement passer à la suite, comme ça ? Les choses vont pas un peu trop vite là ? Je me sens outrée.

Trève de plaisanterie, parlons peu (GROS LOL) mais parlons bien du dernier chapitre en date de Never Surrender : Heroes will rise.

Et si tu ne l’as pas lu (car dans cet article, ça fait spoiler bien salement) tu es prié de vite rectifier le tir !

UNE CHAPITRE SAUVAGE APPARAÎT!

1

Nous retrouvons donc nos keupins Destiany et Salica après la série de big badaboum, badaboum qui a gentiment entraîné le foutoir au sein du « charmant » festival où se situait l’action. La ville a été évacuée et les Leotamus (sorte de fauve mi-lion mi-hippopotame) retenus prisonniers dans le chapitre 2 cherchent à régler le problème de leur monstrueuse fringale.

Du chaos, de la bave, des crinières emmêlées et du creepy-choupi, bienvenus dans ce nouveau chapitre!

4

J’ai décidé d’utiliser cet article pour aborder le sujet du bestiaire de l’Empire de Parnassius. On y trouve à la fois la faune propre à notre univers (comme les chevaux visibles dans les chapitre 1 et 2) et d’autres espèces créées exclusivement pour le projet, comme c’est le cas des Leotamus (affectueusement surnommés « Popolion » par des gens qui se reconnaîtrons vite).

Il faut savoir que les Leotamus tels que vous les voyez dans ce chapitre ne sont pas sous leur meilleur jour. Se sont des animaux nés das un environnement humide, à l’instar de nos hippopotames ils ont donc besoin d’être constamment hydratés pour rester en bonne santé. Cela n’étant alors pas le cas, leur peau est sèche et couverte de verrue et de croûte (miam). Rajoutons à cela que nos Leotamus ont été affamés et là c’est le parfait combo de la « bêbête pas contente ». Et malheureusement je n’invente rien à propos du traitement de nos grosses bestioles, il était habituel dans la Rome antique d’affamer les fauves à l’approche des jeux du cirque afin qu’ils se jettent sur les condamnés à mort/les gladiateurs avec la sauvagerie attendue du publique (c’était un peu le Secret Story de l’époque quoi). L’état de ces pauvres bêtes feraient donc pâlir 30 millions d’amis et tout leur crew, mais déjà que les Sylvaniens ont du mal à trouver des défenseurs, alors les Leotamus n’en parlons pas…

Il me sera évidemment pas possible de décrire le bestiaire au sein du manga même, cependant je pense sérieusement à faire des « fiches » pour chaque créatures dans les futurs tomes reliés. Du coup, n’hésitez pas à vous manifester si l’idée vous semble intéressante !

16

Si les Leotamus sont loin d’être laissés pour compte dans le chapitre, une autre bestiole (designé avec tout autant de goût, nous en cachons pas!) fait son apparition. L’un d’entre vous a qualifié ce nouveau venu de « mignorifiant » et je trouve cet « adjectif » en plus d’être rigolo, assez dans le vrai.

On sait quoi sur Mignorifiant-chan? Pratiquement rien (enfin si moi je sais des choses, mais je vais pas vous le dire, sinon c’est du spoil et… ben le spoil, c’est pas très très bien) à part que seul Destiany semble pouvoir le voir. Mais surtout, il sait une chose que grâce à lui on va savoir car même si vous deviez plus ou moins le savoir, ben au moins maintenant vous le savez… vous me suivez ?

[Petite anecdote: Une des personnes qui a vu le chapitre 3 en avant-première m’a fait remarqué que des produits dérivés de cette bestiole pourraient être sympas… Je ne suis même pas sûre que moi même je voudrais une peluche de cette chose…]

31

AH ! J’avais dis que ça allait spoiler ! Faut pas se plaindre hein !

J’ai reçu des théories très intéressantes à propos du twist finale du chapitre. Je pense même que pour le coup, je ne vais pas blablatter sur le sujet car : c’est ça qui fait vivre le projet. Vos théories, vos ressentis, vos « Je le savais » ou encore vos « OMG c’est BADASS » !

De ce fait, je ne donnerais pas plus de précision sur les dessous de ce chapitre, je préfère laisser votre imagination cavaler tel un petit poney scintillant !

L’accueil réservé au chapitre m’a vraiment fait plaisir et ça m’amène à vous parler d’une chose qui date un peu, mais j’me devais de toucher un mot sur le sujet.

A la Japon Expo, vous avez pratiquement épuisé mon stock de livret, et ça c’est beau ! Quand je pense que Never Surrender n’était à la base qu’un projet scolaire, je n’aurai jamais cru un jour en vendre des goodies, en recevoir des fan art, ou même qu’on me compose un thème en son honneur.

Et alors que je suis en pleine bataille avec les story-board du chapitre 4, j’en profite donc pour vous remercier. Et vu que je suis du genre plutôt sympa, j’ai pensé à un nouveau modèle de goodies pour vous faire part de ma gratitude, mais j’ai peur d’avoir eu une fausse bonne idée à vraie dire °^°

ns-3

Résultats du concours!

Bonjour à tous!

Vous avez été 21 à participer à ce concours… c’est à dire une dizaine de personne de plus que ce que j’avais pu imaginer pour mon plus grand bonheur!

Honnêtement, faire un classement fût extrêmement difficile. Je n’ai pas pu classer des dessins que je trouvais excellents, que ce soit en terme de dessin ou de design. Mais bon, c’est le jeu ma pauvre Lucette, et sans plus d’attente passons aux résultats!

Et vu qu’on s’en contre balance du suspense, je commence directement par l’annonce de notre champion! Un tonnerre d’applaudissement pour SimiaK!

SimiaK

Ce design sera donc retenue (et repris à ma manière) pour la prochaine bannière de mes pages et du blog. Et comme promis, tu recevras la version encrée et tramée du dit dessin dés que celui-ci sera fini!

Merci encore pour ta participation! Et pour fêter ça, une ovation offerte par Berlioz et Leeloo!

Annonce concours résultats

Annonçons les numéros 2 et 3 à présent.

En deuxième position, nous retrouvons Spefire!

Spefire

Pour rappel, les prix de la deuxième place sont les cartes de Never Surrender que je vendais à la Japan Expo,donc une de Destiany et de Salica!

Merci à toi!

Et enfin, sur la troisième marche du podium, est perchée Pauline!

Pauline

Tu gagnes donc un badge Kriza Lied et un badge Berlioz!

Merci à toi également!

Merci également à tout les autres participants! Au risque de me répéter, ça a vraiment été compliquée de déterminer les gagnants, je vraiment eu des gros coups de coeur que je n’ai pas pu classer par rapport au critère de sélection que j’avais fixé, j’étais vraiment la tristesse.

Avant de vous quitter, je vous rappelle que je suis actuellement sur l’encrage du chapitre 3 de Never Surrender! Comme dit dans le Tipeee, je rendrais accessibles les dix premières pages aux Tipeurs dés que celle-ci seront prêtes. Si vous voulez vous aussi profiter de cette avantage, rendez-vous sur Tipeee!

 

Concours: Dessine la collection été 2016 de Kriza Lied!

annonce concours

Oy tout le monde !

Comme je l’ai annoncé hier, je préparais une surprise (en plus de l’arrivée de Leeloo) pour fêter le passage des 1000 followers sur Facebook (et bientôt sur Twitter soit dit en passant).

La plupart d’entre vous l’ont compris avant que je ne l’annonce, il s’agit bien d’un concours de dessin et plus précisément de chara-design !

Le but est très simple, imaginer et dessiner l’allure qu’aura la future bannière du blog et des pages FB et Twitter ! Pas besoin de travailler la composition, l’atmosphère ou les décors, tout ça c’est mon travail ! Votre job à vous se concentrera sur le travail de stylisme et de design d’accessoire.

I. Le thème.

Que serait un concours de dessin sans une thématique de circonstance ? Comme il s’agit de mon blog et que je fais c’que j’veux, le thème sera : les RPG japonais.

A vous donc de me concocter une tenue pouvant facilement trouver sa place dans un Final Fantasy, un Kingdom Hearts, ou un Dragon Quest ! Du traditionnel fantasy à la Zelda au look futuriste à la FF8, à vous de choisir l’ambiance de votre collection !

La dite collection devra d’ailleurs comprendre :

Explications concours

II. Les règles.

Evidemment, là ça se corse. Pour que le concours se passe bien, je ne peux malheureusement pas totalement vous laisser en roue libre.

  1. Je n’accepte évidemment qu’une seule participation par personne.

  2. Le dessin doit être envoyé à krizalied@gmail.com. Envoyé sur un autre support (par exemple les mp facebook) je ne le prendrais pas en compte.

  3. C’est un concours bon enfant, pas de vulgarité dans la réalisation des dessins, merci.

  4. Pas de « fan art ». Il ne s’agit pas de cosplayer mon avatar en Yuna ou en Lightning. Si le look se rapproche trop d’un personnage déjà existant ça sera éliminatoire. Mais vous pouvez évidemment vous inspirer de tenues déjà existantes!

  5. Le dessin peut être réalisé à l’infographie comme au traditionnel. Mais dans ce dernier cas, merci de me partager une photo ou un scanne de BONNE QUALITÉ, sinon votre participation passera à la trappe.

  6. Les dessins noir et blanc sont acceptés, à la seule condition qu’ils soit accompagnés d’une palette de couleur pouvant me donner une idée du design dans sa version colorée.

  7. Merci de ne pas mettre en ligne votre participation avant que je ne l’ai fais (un dossier sera ouvert sur FB pour présenter les dessins sélectionnés pour le concours).

  8. Comme dis plus haut, tout dessin où Berlioz et Leeloo seront pourvus EXACTEMENT des mêmes accessoires ne sera pas retenus.

  9. Merci de réaliser tout les designs de mon avatar, du porte plume, de Berlioz et de Leelo sur LE MÊME SUPPORT.

  10. Vous pouvez mettre des annotations pour expliquer vos projets, mais évitez les pavés.

Berlioz et Leeloo concours 1000

III. Et si je ne sais pas dessiner?

J’ai fais en sorte de rentre le concours le plus accessible possible. Ainsi peuvent participer les fanas de tradi, d’infographie, de couleur, de noir et blanc, mais également les newbie en dessin !

Pour cela rien de plus simple, vous n’aurez qu’à télécharger les modèles de mon avatar, de Berlioz et de Leeloo en cliquant ici !

Pour ce qui est du design de la plume, c’est pas grave si le dessin n’est pas « propre ». Tant que je peux comprendre l’idée (n’oubliez pas, vous pouvez mettre des annotations pour aider à la compréhension) c’est le principal.

Je tiens à préciser que l’utilisation des modèles n’entrera pas en compte dans mon jugement lors de la notation. De plus, vous n’êtes pas obligés d’y faire appel, il ne s’agit que d’une aide rien de plus.

IV. Les prix! Les prix!

Ah et si on parlait du plus intéressant ? DES PRIX !

Le vainqueur verra ses design être repris pour la bannière (il va de soit que cette dernière sera accompagnée du nom du gagnant ainsi que du lien de sa page FB ou de son blog si il ou elle en a un) et se recevra par la poste une version traditionnelle en noir et blanc du dessin (à savoir que la bannière sera en couleur, la mise en noir et blanc sera donc seulement réalisée pour le petit veinard !)

Le tout avec la petite dédicace qui fait bien.

L’heureux gagnant du deuxième prix recevra les cartes postales de Destiany et Salica du manga Never Surrender (s’il les a déjà ben… il peut commencer à faire un château de carte avec).

Et le bénéficiaire du troisième prix recevra les badges de mon avatar et de Berlioz !

V. La deadline.

Vous avez jusqu’au 2 août inclu pour envoyer votre dessin ! Vous pouvez donc prendre votre temps pour peaufiner votre œuvre, pas de précipitation surtout !

Bien, je pense qu’on a fait le tour de la question, mais si jamais vous avez un doute n’hésitez pas à me contacter. Vaut mieux  s’interroger sur des choses soit disant inutiles que d’être disqualifié !

Sur ceux, je laisse les futurs participants à leur crayon ! Que le génie de la création soit avec vous, et bonne chance à tous!

Un peu de sang neuf!

Comic Strip Leeloo

Japan Expo qui se déroule bien (merci à tout les visiteurs qui sont venus me voir soit dit en passant!), les 1000 followers sur Facebook… je m’étais dis qu’il était un peu temps pour Berlioz et moi même de passer en mode 2.0 en… embauchant une nouvelle recrue!

Je vous présente ainsi Leeloo, une jeune luciole pleine de bonnes intentions (un peu trop), d’enthousiasme (vraiment trop) et d’énergie (gargantuesquement trop).

Soyez sympa avec la p’tite nouvelle, et soyez sûrs que je compte bien lancer des festivités pour faire honneur à son arrivée dans les jours à venir!

 

Kriza Lied à Japan Expo!

Hey tout le monde!

Si vous avez l’habitude de me suivre sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir qu’à partir de demain, je serai présente comme exposante à Japan Expo aux côtés des keupins AngelMJ et Dunklayth!

Alors parlons peu mais parlons bien, voici un petit récapitulatif des questions qui me sont le plus souvent revenus sur le sujet:

1/ « Qu’est-ce que tu vas vendre comme produits et combien que ça va coûter tout ce bazar? »

Vous aurez le choix entre 5 différents modèles de goodies:

  • Le livret de mon manga Never Surrender contenant les chapitres 1 et 2 ainsi que des pages bonus (Prix: 8 euros)

Livret Never Surrender

  • Deux cartes postales de Never Surrender, l’une à l’effigie de Destiany et l’autre à celle de Salica (Prix: 2,50 euros pièces)

Cartes JE

  • Deux badges, l’un à l’effigie de Berlioz, l’autre représentant votre humble serviteur: moi même (Prix: 1 euro pièces)

Badges JE

Il y  aura également deux goodies en commun avec mes partenaires de stand: une carte collector à  3 euros ainsi qu’un autocollant à 1,50 euros, le tout avec nos trois frimousses dessus!

3/ « Est-ce que vous serez là tout les jours? »

A moins que j’sois en train d’me faire un MacDo j’devrais être là en tout cas.

2/ « Où est-ce que l’on pourra vous trouver? »

Notre stand se nomme « Angel, Kriza et Dunky », a pour matricule le numéro A208 et crèchera dans le hall 5 du salon! Mais pour plus de simplicité, voici un petit plan made in Dunky:

13466323_950315248414821_9007845546522043572_n

4/ « Est-ce que l’on pourra te faire des câlins? »

Pensez juste à prendre une douche le matin avant d’aller à la convention, et surtout n’oubliez pas les fraises tagada, les chances d’avoir un câlin seront alors optimales.

5/ « Est-ce que l’on pourra t’offrir des dessins? »

A moins que vous m’offriez quelque chose de vraiment nocif (comme de la TNT, des betteraves ou un album de Kendji Girac ) je n’ai aucune raison de refuser un cadeau!

Voilà, je pense que tout a été dit. Il s’agira de ma première expérience comme exposante en salon, et j’avoue être toute émoustillée! Et blague à part, sachez que je suis vraiment pressée de vous rencontrer.

A demain pour ceux qui y seront, et bonne choucroute à tout les autres (je laisse libre court à votre imagination pour l’interprétation de ces derniers mots)!

Le chat botté: l’émancipation jusqu’au bout des griffes

chat botté

En temps normal, je commence l’article sur un résumé du conte, résumé sur lequel j’ai tendance à un peu m’étaler car la version qui nous intéresse n’est en général pas celle tout droit sortie des studios de Mickey Mouse et de son crew. Mais que cela soit la version italienne de Giovanni Francesco Straparola ou celle de notre poto français Perrault, le Chat botté (aussi connu sous le nom du Maître chat) est un récit qui semble avoir été peu réécrit (oui Dreamworks a mis la main dessus, mais passons) et de ce fait tout les speech se ressemblent.

On nous y parle d’un sans-le-sous qui hérite du chat de son père tandis que ses frères bénéficient d’une part de l’héritage de prime abord plus appréciable. Le dit chat se révélera pourtant être un sacré filou et, équipé des ses célèbres bottes, usera des ruses les plus tordues pour permettre à son maître d’effectuer un impressionnant crescendo au sein de l’échelle sociale sous les traits du Marquis de Carabas.

Et je préfère mettre les points sur les i maintenant, tout de suite, dans la seconde même : le Chat botté est mon personnage de conte de fée préféré.

Ce chat est à l’origine d’un véritable débat au sein de la communauté littéraire :certains le percevant comme une allégorie de la tricherie et d’autres comme un éloge de la malice.En effet, la moralité du conte fait polémique car le Chat semble être l’incarnation même de « la fin justifie les moyens ». Il ment, manipule, abuse, falsifie, émet des menaces de mort envers des paysans afin que ceux ci prétendent que leur maître est le Marquis de Carabas, et met un terme à la vie d’un ogre dénué de sentiments belliqueux afin de… s’emparer de son château (les habitués du conte reconnaîtront dans mon illustration une réécriture de la dite scène). Hm, quel vile Chacripan. Et certes le félin ne triche que pour servir son maître, mais doit on y voir de la dévotion ou plutôt de l’intérêt? Le Chat savait que la réussite de son maître mènerait à la sienne, ce qui se réalise d’ailleurs à la fin du conte puisque les dernières phrases mentionnent que « Le chat devint grand seigneur, et ne courut plus après les souris que pour se divertir » . Pas besoin d’un Bac +5 en lettres modernes pour en arriver à la conclusion que le chat a manipulé son maître afin d’être à l’abri du besoin.

… On est bien loin du Chat Potté tout meugnon hein ?

Personnellement, le personnage du Chat me plaît beaucoup de par son côté roublard et ambitieux. Et si ce personnage peut-être perçu comme immoral, il symbolise un fait déjà d’actualité à l’époque et qui perdure de nos jours (et demeurera sûrement intemporel) : pour atteindre les étoiles sans trop de délais d’attente, il faut se salir les mains.

Tout ce que je viens de vous dire est rien de bien nouveau, il s’agit du principal sujet qui est abordé dès que l’on suppute des théories à propos du conte, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse. Je pense que vous vous doutez de quoi on va parler ? Alors soyons honnête, et oublions tout ce que Dreamworks nous a montré dans Shrek… vous êtes vous déjà demandé si le chat… n’étais pas une chatte ?

(au passage que ceux qui ont rigolé pour le mot « chatte » aillent au coin, presto)

Gustave Chat
Aaaaah je vous aime tellement Mr Gustave Doré!

Ne nous mentons pas, dans les œuvres de fiction lorsque le sexe d’une créature n’est pas mentionné, nous attribuons le genre masculin à la dite créature d’office. Ainsi dans Peau d’Âne personne ne s’est imaginé qu’il pouvait s’agir d’une peau d’ânesse, personne ne s’est jamais dit que le Loup du petit Chaperon rouge pouvait être une louve et… j’vous laisse appliquer cette idée avec diverses des fables de ce très cher la Fontaine !

Continuons sur notre lancée, imaginez tout ces animaux au sexe non mentionné devenant féminin et OSEZ me dire que la perception globale du récit s’en trouverait inchangée. Et si vous en venez à croire que les choses seraient restées telle quelle si notre félin botté avait été pourvu d’organes féminins eh bien… vous êtes sacrément naïfs.

L’homme manipulateur est vu comme un rusé alors que la femme est vu comme une profiteuse ; l’homme qui médit sur ses concurrents sera vu comme un tchatcheur habile et la femme comme une langue de vipère ; et je pourrais vous citer ainsi des exemples en long, en large, en travers, du Nord-Ouest au Sud-Est et vice-versa. Entre nous, ça ne m’aurait pas posé de problème de me faire ce constat en prenant en compte le contexte social dans lequel s’est fait l’écriture des contes et la position occupée par la femme à l’époque, le hic c’est qu’il s’agit d’une problématique encore omniprésente de nos jours. En effet, nous sommes en 2016 lors de la sortie du dernier Star Wars, très peu de jouet représentaient la nouvelle figure principale qu’est Rey car les studios Disney se sont imaginés que les petits garçons ne voudraient pas s’amuser avec un produit dérivé portant un visage féminin.

On en arrive au triste constat de se rendre compte qu’il devient difficile de créer une histoire vécue par une fille… juste parce que l’on a envie que ce soit une fille. Je me suis dis que le sujet de cet article pouvait finalement tomber à pic avec ma situation actuelle puisque je travaille sur Never Surrender, mon projet de manga dont le protagoniste est une fille. Et parfois je me sens obligée de m’interroger « Est-ce que ça changerait les choses si c’était un personnage masculin ? Ne serait-ce pas même plus simple ? ». Ecrire un personnage féminin est un exercice délicat, les gens voient facilement en leur crise de colère de l’hystérie, la catégorise de chouineuse inutile au premier instant de faiblesse, et de Marie-couche-toi-là si elle a plus de 2 petits copains au cour de la fiction (je ne déconne pas, une de mes amies à arrêter de regarder Buffy contre les vampires car elle trouvait que l’héroïne avait trop d’amourettes… faut pas qu’elle regarde Desperate Housewives hein…). Pour avoir l’habitude te traiter de personnage féminin, je me dit que l’on devrait tout simplement pouvoir créer un personnage féminin, sans en arriver à devoir se dire « J’arriverais à la rendre plus attachante/intéressante/impressionnante si j’en faisais tout simplement un homme ». Nous sommes avec une époque riche en terme de personnage de fiction féminin important, continuons à en apporter sans avoir peur des mauvaises interprétations qui pourraient en être faites.

Pour en revenir à l’illustration, le Chat botté était une création à part dans la série des contes de fée. En général je prenais le conte tel quel et donnait une position de force à un personnage déjà existant (Cendrillon, Blanche-Neige etc…) je me demandais juste ce qui se passerait si je donnais un genre féminin à un personnage dont le sexe n’était jamais mentionné. Et ma lucidité m’amène à me dire que si Perrault avait présenté son personnage sous des traits féminins, les littéraires d’aujourd’hui n’auraient pas à débattre si oui ou non les actions du Chat sont glorifiés.

Ah et, je dois vous avouer que j’avais très envie de dessiner une neko avec un air latino.

(et le premier qui chantonne du Lorie il va rejoindre les autres au coin)

Chat botté article

Kriza Lied vous invite dans son Tipeee!

Hey everyone!

Avant de passer au sujet de l’article, je rappelle que j’ai posté une FAQ sur Youtube jeudi dernier! Je vous partage donc la vidéo au cas où vous n’auriez pas encore fait connaissance avec ma douce voix et mes tics de langages.

 

Mais venons en au plus important, au pourquoi du comment de cet article, au « mais pourquoi qu’elle poste une article cette greluche au lieu de dessiner son manga? ». Et bien pour revenir sur une information que j’ai brièvement évoqué dans la vidéo ci dessus, il était grand temps pour moi de vous parler plus posément de mon Tipeee!

IMG_20160507_0002

Au cas où certain d’entre vous ne sont pas habitués au système participatif sur Internet, on va commencer par expliquer « C’est quoi qu’un Tipi à part le truc dans lequel les indiens font dodo ». Et bien il s’agit donc d’un site au travers duquel on peut soutenir un artiste qui s’épanouit sur le net (dessinateurs, écrivain, vidéaste, etc etc) et après maintes et maintes réflexions j’ai décidé de rejoindre le système pour principalement deux raisons que je vais vous énoncer:

  • Never Surrender est un projet de plus en plus chronophage et ambitieux. Mais n’étant pas encore payé pour les heures que je passe à gratter mes planches, il va vite devenir compliqué pour moi de payer mon matériel ainsi que mes recherches pour approfondir le scénario (car oui on ne le croirait pas comme ça, mais dessiner et même écrire un manga ça peut vite devenir coûteux). Donc moins de moyen = qualité en baisse pour le projet projet.
  • Pour ceux qui ne le savent pas je serai en exposante à Japan Expo au côté de Dunklayth et AngelMJ. Mais un stand c’est des sous et les goodies c’est… tout autant de sous. De plus il faut savoir que je compte investir pour faire imprimer des livrets découvertes du projet qu’est Never Surrender (je vous parlerai plus tard du contenu du dit livret, cet article n’est rédigé dans le but de parler en détail de Japan Expo).

Il va évidemment de soit que votre aide sera récompensée, mais je pense que mon Tipeee se fera un plaisir de vous détailler la nature des différentes contreparties (contreparties sur lesquels vous pouvez vous lâcher niveau des demandes, sachez le!).

/!\ J’en profite par ailleurs pour préciser (même si j’en parle déjà dans le Tipeee) que les dessins seront uniquement réalisés en noir et blanc. Les plumes et les trames sont clairement les mediums que je maîtrise le mieux, et vous méritez le must de ma par, parce que vous êtes pipous! /!\

Sur ceux, je vous laisse aller découvrir le fameux Tipeee en cliquant ici!

Maintenant je vous laisse, et n’oubliez pas…

IMG_20160507_0003

Never Surrender chapitre 2: See who I am

Woaw! De retour sur le blog, ça faisait un bail!

Bon, vous n’êtes pas sans savoir (enfin j’ose l’espérer…) que le chapitre 2 de Never Surrender est à présent disponible en lecture en ligne ! Si ce n’est pas le cas (déjà pourquoi être venu lire l’article si vous ne savez même pas de quoi je parle ? °^°) et bien soyez rassurés mes braves gens, car il vous suffira de cliquer sur le lien à venir pour être incessamment sous peu téléporté vers la dite lecture. En plus le lien a une forme de visage de petit chien, c’est meugnon hein ?

∩( ω)∩

Pour les enfants sages qui ont déjà pris connaissance de ces quelques pages issues de ma sueur et de mon sang, on enchaîne !

01

Si le chapitre 1 nous montrait de manière assez générale les rapports entre Humain et Sylvanien, le chapitre 2 creuse encore davantage le sujet en mettant en scène des personnages qui font part de leur ressenti quant à leur condition. Destiany fait ainsi la connaissance de Salica, un Sylvanien de compagnie haut-de-gamme qui a pour fonction de servir le gouverneur Mangoria. Propre sur lui, fidèle à l’étiquette et possédan beaucoup de tchatche, Salica est néanmoins un jeune homme lucide quant à sa place dans la société. Il est en effet vite clarifié que le simple fait d’être né sylvanien est en soit un handicap, et cela quelles que soient les conditions de naissance, la qualité des services rendue par le dit sylvanien, ou le rang du maître servi.

09

Que cela soit d’un point de vue Humain, ou d’un point de vue Sylvanien, la hiérarchie raciale de l’Empire de Parnassius est quelque chose d’acceptée et d’ancrée dans les mentalité. Dans le cas des Humains, il s’agit tout simplement d’une affaire de culture et de mœurs. On éduque les enfants à considérer les Sylvaniens comme une race ayant pour unique fonction d’être à leur service, ce qui fait que ce qui pourrait nous passer pour de la cruauté n’est au final que chose banale pour les habitants de Parnassius. Quant aux Sylvaniens, certains à l’instar de Destiany ou de Salica (ou encore les Sylvaniennes de compagnie du chapitre 1), décident d’accepter cet asservissement afin de ne pas passer leur existence à fantasmer la vie dont ils ne jouiront jamais.

C’est évidemment une manière de penser pas toujours bien vu parmi les Sylvaniens puisque celle ci va dans le sens de la doctrine qui a conduit le peuple sylvanien à être privé de liberté. Mais tenter de fuir l’emprise de son propriétaire (en courant ainsi vers une mort certaine) ou encore espérer l’attente d’un quelconque messie qui ne viendra peut-être jamais sont-ils des choix plus judicieux ?

12

Cependant, le fait de vouloir s’opposer au régime de Parnassius n’est pas une tendance réservée à l’espèce Sylvanienne. Ce chapitre nous amène à retrouver l’organisation Oxalis (qui apparaissait brièvement au début du chapitre 1) ainsi que ce qui semble être leur principale aspiration : sauver les Sylvaniens de leur cruelle providence. Si l’uniforme d’Oxalis ne permet de se faire une idée de la nature de ses membres, le seul à être apparu démasqué est Law, un personnage se révélant être un Humain. Et cela alors que l’être humain est conditionné depuis sa naissance à percevoir cet asservissement comme étant une norme ?

14

… Oui j’ajoute rien, j’avais envie de finir mon blabla sur une question ouverte. J’ai toujours trouvé ça sympa les questions ouvertes !

Bien ! En tout cas j’espère de tout cœur que ce chapitre vous aura plu! Il fût un véritable challenge pour moi qui ne suis après tout qu’une humble newbie en terme de dessin. De par ce fait, ça me fait encore plus chaud au coeur de lire vos retours  qui sont vraiment très très encourageants!

Merci à tous pour votre soutien, en espérant que la suite sera à la hauteur de vos attentes!

Sur ceux je vous abandonne avec Salica, véritable pro en matière de création de lien sociaux !

NS 2